• Challenges de Maridan

  • Maridan  N° 14   La ronde des mots, avec les mots

    Perles, soupirs, bouteille, table, savoir, devenir, avancée, courir, destinée, avenue.

     

    En équilibre

     

    En Equilibre

    Elle était en équilibre sur l’avancée du balcon. Ses yeux brouillés de larmes, coulaient comme des perles précieuses incontrôlées.

    Elle fixait l’horizon,  une bouteille de vodka à la main, un escarpin dans l’autre totalement ivre. Tout s’enchainait dans sa tête : ses espoirs ses échecs ses soupirs.

    Une heure plus tôt elle était avec lui assise à la table de ce restaurant chic.

    Qu’il est bon de de rien savoir de sa destinée. Mais il lui avait annoncé la cruelle vérité : tout était terminé pour elle.

    Elle se revoyait courir sur l’avenue et rentrer chez elle se souler pour l’oublier.

    Saute lui disait la voix dans sa tête …

     

    05/06/2019 nathie

    ps :ne reflète pas mon état d'esprit..

    Pin It

    25 commentaires
  •  

    Atelier de Maridan 

     

    placer les mots suivants dans un texte..

    désespoir,choix, vouloir, devoir rechercher - épuisement,lumière, chemin,lutte,courage, espoir, idée. 

     

     

    y croire toujours

    Je chasse le désespoir qui veut s’installer en moi chaque jour.

     Je n’ai pas le choix.. Sans le vouloir il se fait un devoir de rechercher mes failles et profiter de mon épuisement journalier.

     Pourtant je sais que la lumière est au bout du chemin et que ma lutte ne sera pas vaine.

    Mes projets en cours me donnent du courage et amplifient mon espoir et la simple idée qu’ils deviennent réalité m’aide à continuer le combat.

    16/05/2019 nathie

     

     

     

     

    Pin It

    13 commentaires
  • Atelier N°9 de Maridan<<<=== clique pour participer..

    J'aime j'aime la vie

    placer les  mots : Souvent, couronne, guérison - provinces, magnifique, hôpital, échine, enchantée, sapins, entendre.

     

     

    j'aime j'aime la Vie..

     

    J'aime la vie

    hôpital Tenon (la chapelle au centre)

     

    Souvent j’ai regardé avec fascination la couronne d’épines posée sur la tête du Chris dans la chapelle de l’hôpital Tenon.

    J’avais trouvé cet endroit par hasard, en me promenant dans les couloirs. J’y étais entrée comme invitée par le calme qui y régnait. J’avais lu et signé le livre posé à l’entrée. J’avais demandé humblement la guérison de mon petit frère plus malade que moi à l’époque. J'avais prié pour que le greffon qu’on venait de me transplanter ne lâche pas, pas tout de suite, pas encore. 

     Souvent je me suis assise sur les bancs de bois près des grands sapins du magnifique parc de cet établissement hospitalier situé en plein Paris qui pourtant était arboré comme ceux des provinces reculées. 

    J’étais alors enchantée d’entendre les oiseaux chanter qui me rappelaient que j’étais en vie, et que même si elle nous demande bien souvent de courber l’échine, la vie vaut toujours la peine d’être vécue et qu’il faut s’y accrocher et l’aimer..

     

    28/04/2019 Nathie

     

    Pin It

    72 commentaires
  •  

    <<<=== précedemment (début de l'histoire)

    Partie 3

    La conférence de presse se déroula sans problème, elle fût présentée comme l’attachée de presse en titre de Chris.


    Vers 18 Heures elle n’en pouvait plus son estomac gargouillait tant elle avait faim. Il est vrai qu’elle n’avait avalé depuis son réveil, qu’un café noir sans sucre.


    Elle voulut prendre congés pour rentrer chez elle et s’avança près de Chris.

    « tout le monde est parti, je vais rentrer chez moi maintenant lui dit-elle doucement, il est déjà tard.


    "Non non non mademoiselle" rétorqua t-il , "nous n’en avons pas fini pour aujourd’hui : j’ai réservé une table pour deux ici même tu ne peux pas me laisser tomber.."


    Et une fois de plus elle acquiesça..

    Au restaurant, lui fût servi un repas gastronomique accompagné de coupes de ‘’Moet et chandon’’


    Pendant tout le repas, elle ne cessait de penser qu’elle était une fois de plus tombée dans le piège infernal de l’amour et qu’elle ne saurait faire volte face.

    Et en effet à la fin du repas 


    « ’je loge ici, j’y ait une suite » dit-il avant de demander qu’on mette son addition sur sa note. « Il serait dangereux de te laisser repartir avec tous les verres que nous avons bu ».


    Alors elle le suivit dans sa chambre, ils étaient à nouveau seuls et l’alcool aidant ce qui devait arriver arriva : il l’embrassa.


    « non, on ne doit pas » commença t-elle à dire lorsqu’il posa son index sur sa jolie bouche..


    Dans sa tête il lui semblait entendre une voix qui lui disait ‘’il est revenu pour toi laisse toi faire. Mais elle refusa qu’il aille plus loin. Je vais appeler un taxi c’est plus sage. Et puis mon chat m’attend…


    « tu as raison je vais le faire appeler» j’ai vraiment envie que nos relations soient saines.


    10 minutes plus tard le concierge sonna pour annoncer le taxi. Il la raccompagna à la porte de la suite. Je te contacte demain. Bonne nuit


    Sur le trajet, elle, repensa à cette folle journée. Elle était fière d’avoir réussi à mettre la distance nécessaire entre eux.


    Elle ouvrit la porte de son appartement et un gros chat noir et blanc vint se frotter à ses jambes.


    « tu avais faim toi aussi, mon Mister Chris dit-elle.

    S’entendant parler, elle se mit à rire, elle avait donné à son chat, le nom de cet homme..

    Elle se rendit dans la cuisine et nourri le gros chat qui ronronnait de joie.


    Puis elle se déshabilla rapidement et se laissa tomber sur son lit . ''Demain est un autre jour'' eu elle juste le temps de murmurer avant de s’endormir profondément…

     

    .../...

     nathie 12/03/19


    15 commentaires
  • précédemment j'ai écrit ce début d'histoire pour la ronde de mots de l'atelier n°5 de Maridan voici ce que j'ai écrit 

     

    Elle passait ses nuits assise sur son lit sans pouvoir trouver le sommeil.

     Dans sa tête se jouait  le scénario de sa future rencontre avec cet homme  qui avait eu tant de pouvoir sur elle par le passé.

     Les années avaient filé depuis qu’ils n’étaient plus ensemble. Lui était devenu si populaire, il avait acquis  la stature d’un chef d’Etat. Alors qu’elle petite Journaliste, ne semblait pas avoir évolué.

     Elle n’avait pas l’habitude de ce genre de situation. Une peur manifeste de perdre  tous ses moyens montait en elle, ce qui semblait la bouleverser.

     Elle s’était pourtant juré de bannir de son esprit le moindre des traits de son visage, et voilà qu’elle devait faire un portrait de sa splendeur…

     Elle pris un comprimé pour s’endormir.. on verra ça demain se dit elle…s’allongea et plongea  immédiatement dans ses rêves..

     

    =================et voici la suite==============================

    Le soleil était déjà haut dans le ciel lorsqu’elle ouvrit les yeux.

    Aurais-je rêvé de cette interview à faire ? s’interrogea t elle..

    Elle sauta de son lit en toute hâte et avant même d’aller soulager son envie

    de pipi elle attrapa son agenda.. et pu lire :

    ‘’Rdv Hotel George V - Paris. 15 h avec LUI.. On pouvait remarquer que le mot lui était écrit en lettres majuscules..

    Elle se dirigea vers les toilettes en regardant sa montre.. ‘’Bon sang il est
    12 h30’’ !

    Elle songea qu’il lui fallait faire vite. Elle habitait en dehors de Paris dans la proche banlieue.  

    Elle avala un café noir sans sucre, puis pris une douche rapide.

    Elle s’habilla en toute hâte d’un tailleur jupe pied de poule, d’une chemise blanche et mis des escarpins pas trop hauts pour pouvoir marcher à son aise.

    Elle se maquilla très légèrement ce qui faisait ressortir ses yeux verts et coiffa ses cheveux bruns d’une queue de cheval basse.

    Elle prit sa voiture une mini Austin de couleur noire. Et pris la route pour atteindre son point de rendez-vous.  

    Le trafic était fluide et elle arriva en avance. Une horde de photographes étaient déjà massés à l’extérieur devant les portes tambours de l’hôtel.

    Elle sorti son badge de journaliste et son carton d’invitation.

    ‘’Judith Barnet cria-t-elle au surveillant qui tentait de faire sa loi à l’entrée ..

    Ce dernier la laissa entrer sans broncher : ‘’par ici mademoiselle’’

    Elle se retrouva vite devant la porte sur laquelle était scotchée une feuille où il était écrit ‘’prenez place en silence SVP’’ .

     Elle entra, la porte se referma derrière elle et se retrouva dans une grande salle avec des sièges vides. Une estrade  et deux fauteuils en velours rouge l’un en face de l’autre.

    Et sur le mur une affiche sur laquelle était inscrit ‘’Chris Wallas la France de demain’’

    Bon sang, se dit elle je pensai être dans une conférence de presse qu’est-ce que ça veut dire ? Où sont les autres journalistes ?

    Puis la porte s’ouvrit à nouveau : c’était lui .

    A sa grande surprise, il était seul,

    « Judith ma chère Judith Je suis heureux de te retrouver ici commença t il .. Tu n’as pas changé, toujours aussi merveilleuse’’

    Elle ne savait pas quoi dire. Sa voix si douce et ferme à la fois semblait l’hypnotiser.

    "Viens, installe-toi dans ce fauteuil continua-til". Elle s’exécuta sans réfléchir

    "Voilà Judith, j’ai pensé à toi pour ma campagne électorale’" Je ne comprends pas, pourquoi moi dit-elle ?

    "Parce que je te suis depuis toutes ces années et je sais que tu es la meilleure dans ton domaine. Je te propose d’ être mon attachée de presse personnelle. Ne refuse pas Judith c’est un tremplin pour ta carrière réfléchi bien.".

    Une fois de plus et malgré tout le temps passé elle était en admiration devant cette beauté glaciale qu’était Chris. Un homme d’une trentaine d’années cheveux noirs courts, les yeux noisettes qui donnaient à ses regards une profondeur indéfinissable.

    Elle regarda sa montre et vit qu’il était déjà 16 h10. Cela faisait déjà plus d’une heure qu’elle l’écoutait lui raconter sa progression personnelle pour atteindre ses objectifs : devenir maire.

    Elle en oubliait même tout ce qui avait pu les séparer et accepta très rapidement  le job.

    Parfais dit-il tu commences de suite .. la conférence de presse commence 17 H je vais te présenter officiellement.

    Mais mon journal  ? murmura t elle . Ton journal dit il, je l’ai racheté il y a  une semaine eh oui lança-t-il, tu as devant toi le nouveau directeur de « la nouvelle gazette ».

    Sa toute-puissance l’impressionnait encore et elle savait déjà qu’elle ne pourrait plus rien lui refuser.

     

    mon illustration :

     

    un travail inattendu  (suite)

     

     

    Pin It

    13 commentaires
  •  

    Atelier N°6 de Maridan.. pour participer ====>>> ici

    Ronde de Mots : placer ses mots dans une petite histoire. 

     

    splendeur - pouvoir - bouleverser - homme - perdre - stature - bannir - ensemble - manifeste - nuits.

     

    un travail inattendu

     

    Elle passait ses nuits assise sur son lit sans pouvoir trouver le sommeil.

    Dans sa tête se jouait  le scénario de sa future rencontre avec cet homme  qui avait eu tant de pouvoir sur elle par le passé.

    Les années avaient filé depuis qu’ils n’étaient plus ensemble. Lui était devenu si populaire, il avait acquis  la stature d’un chef d’Etat. Alors qu’elle petite Journaliste, ne semblait pas avoir évolué.

    Elle n’avait pas l’habitude de ce genre de situation. Une peur manifeste de perdre  tous ses moyens montait en elle, ce qui semblait la bouleverser.

    Elle s’était pourtant juré de bannir de son esprit le moindre des traits de son visage, et voilà qu’elle devait faire un portrait de sa splendeur

    Elle pris un comprimé pour s’endormir.. on verra ça demain se dit elle…s’allongea et plongea  immédiatement dans ses rêves..

     

    08/03/19  Nathie

    Pin It

    13 commentaires
  •  

    Atelier n° 5 de Maridan : 

    faire une petite histoire avec les mots suivants :

    Insensé, inaudible, fébrile, murs, plancher, raréfié, instantané, fourberie, étinceler, balance. pelotonner.

     

    un mauvais rêve

     

    il  collait son oreille sur les murs, la conversation d’à côté était toujours inaudible.

    C’est insensé pensa-t-il, je suis sûr qu’il y a quelqu’un derrière cette cloison je le sais, je le sens.

    Deux minutes plus tôt il avait l’impression que le plancher s’était mis à trembler comme si une armée venait de traverser la salle. Puis les bruits s’étaient raréfiés.

    Sa réaction fût instantanée : se pelotonner sur le lit de cette chambre.

    Fébrile, il tentait de recouvrer ses esprits. La balance imaginaire de son esprit détraqué pesait le pour et le contre de la situation. Dans quelle fourberie suis-je  tombé cette fois ?.

    Il vit l’ampoule du plafonnier étinceler de mille feux et cette lumière le rassura.. c’est un mauvais rêve réveille toi..

    Il sorti de sa torpeur rassuré.

     

    22/02/2019 Nathie

    Pin It

    23 commentaires
  • challenge n°4 de Maridan

    pour jouer ===>>> cliquer ici

     

    placer cette ronde de mots dans un petit texte

    simplement - impliqué -éclairage - médical - solidarité - profondeur - réaction - ambitieux - impression égocentrisme

     

    Un chef pas comme les autres

    Jean Guy, le chef de service de la firme, était perçu comme quelqu’un d’ambitieux, et d’un égocentrisme hors normes.
    Il n’avait pas ou peu d’amis. C’est pourquoi lorsqu’il s’était impliqué pour la création d’une crèche avec aide médicale pour les enfants du personnel, ses collègues avaient trouvé ça louche.
    Ils avaient l’impression que cet acte de solidarité n’était qu’une manière supplémentaire de se faire mousser.
    Mais il avait mis la main à la pâte en installant lui-même l’éclairage de la salle et quelle ne fût pas leurs réactions lorsqu’il fît livrer un mobilier tout en couleurs et des jeux plus ludiques les uns que les autres pour accueillir les enfants.
    Chacun pu alors se rendre compte en profondeur de la véritable nature de Jean Guy. Il était simplement humain et serviable. Un chef comme on aurait tous aimé en avoir…

     


    Et vous votre chef il est ou était comment ?

    Nathie 10/02/19

    Pin It

    30 commentaires
  •  

    défi n° 3 de Maridan 

    pour participer ===>> ici

    Avec les mots
    Collection, parfum, dangereux, modération, toile,
    monde, artistique,, Charlotte, flamme, cucurbitacée.

     Internet ce grand magasin.Internet : le grand magasin

      

    On trouve de tout sur le net.

    Des tutoriels de jardinage ‘’comment faire pousser vos cucurbitacées ‘’, à la pâtisserie en ligne ‘’votre charlotte aux poires sans Cuisson’’.

    En un clic, on peut trouver la dernière collection de parfum en ligne.

    Tout est fait pour vous faire consommer sans modération sur la toile.

    Mais avant d’aviver les plus faibles flammes, ce monde paraîtra quelque peu dangereux aux moins initiés qui penseront sans doute qu’il est préférable de rester dans le monde réel pour apprécier l’artistique des belles choses.

    Et vous ? pour faire vos achats êtes vous "Réel ou net" ?

     

     

    nathie 26/01/19

    Pin It

    22 commentaires
  • Par M-Gyres dans L'Atelier d'écriture le 15 Janvier 2019 à 18:25

     

    - Ronde mots placer ses mots dans une petite histoire..


    ouvrir - écouter - écrin - réussir - assidue - temps - vie - entends - Etats-Unis - habitude

     

    Voyage par procuration


    Sandrine passait sa vie à l’agence de voyage de son quartier. Elle était assidue des flyers parlant des Etats-Unis.

    Elle pouvait l'ouvrir à en un rien de temps pouvait écouter le bruit des vagues rien qu’en les regardant. 

    Chaque livret était pour elle comme un écrin et en l’ouvrant elle pouvait presque réussir à voyager sans se déplacer.

    Du grand Canyon aux plaines du Névada.. c’était devenu une habitude.
    Mais ce jour-là elle fut perturbée : entends-tu cette musique au loin ?  se dit-elle..
    Intriguée elle quitta la boutique pour se rendre au coin de la rue…

     

    Pin It

    21 commentaires
  • Atelier 1 - 2019
    Par M-Gyres dans L'Atelier d'écriture le 4 Janvier 2019 

    l'arbre à chat

    ===>>> clique ici pour participer...

     

    Ronde de mots : (placer ses mots dans une petite histoire) 

    Appareil photo, perles, lampe, chat, canapé, pierres, cordes, tableaux, porte-fenêtre.

     

    mon histoire :   L'arbre à chat. 

     

    l'arbre à chat

     

    Le sapin trône devant la porte-fenêtre. Cette année encore il est joliment décoré de boules, de guirlandes de perles et petites lampes clignotantes de toutes les couleurs.

    Monsieur le chat ne rêve que d’une chose : jouer avec ses boules colorées mais il sait que ça lui est interdit.

    Il s’étale sur le canapé faisant mine de l’ignorer. Puis il se dirige vers son arbre : un cadeau du père Noël dont il n’a rien à faire.
    Timidement il plante ses griffes sur les cordes puis monte sur le 1er étage de la construction et ses pattes avant atteignent l’un des tableaux accrochés au mur.

    C’est à ce moment précis que la maîtresse de maison attrape son appareil photo pour prendre une rafale de clichés du matou qui semble très surpris de ces clics. Patatra ...  le voici tombé sur les pierres de la cheminée.

    Oh mon minou tu as eu peur,dit-elle en soulevant le chat, mais ne t’inquiète pas je vais te faire un gros câlin…

     

     

    Pin It

    19 commentaires
  •  

    Atelier 20 de Maridan



    1er sujet, ronde de mots : écrire une histoire avec ces mots
    drap, faiseur, harnachement, avancée, Jupiter, sommier, paupière, macramé, pauvre, transparence

    2ème sujet, écrire la suite de cet incipit :
    "La nuit était tombée rapidement. Seule, elle déambulait sans but."

     

     


    Le faiseur de rêve est passé pensa la jeune maman..

    Elle regardait son petit garçon endormi, releva le drap léger sur lui.

    Il avait lutté avec contre le sommeil jusqu’à une heure avancée de la nuit, fermé chaque paupière à contre coeur et il avait fini par s’endormir.

    Pauvre enfant pensa elle tu n’es pas gâté par la vie.

    Elle se remit à son travail, un macramé qu’elle avait commencé depuis des semaines.. elle s’endormi à son tour et rêva..


    Elle se voyait courir dans une forêt, La nuit était tombée rapidement. Seule, elle déambulait sans but."

    L’instant d’avant elle était attachée au sommier de son lit dans un hôpital psychiatrique.

    A présent son harnachement avait cédé.

    Il lui semblait être sur une autre planète peut être Neptune ou Jupiter.

    "Réfléchi, réfléchi "se répétait elle .. tout ceci n’est pas réel. Tu cauchemarde ma fille…


    Elle sursauta elle venait de renverser son thé sur ses genoux. Elle regarda au fond de sa tasse vit la lune qui apparaissait en transparence..

    je suis fatiguée fini elle par avouer je vais aller me coucher ..

     

    20/12/18 Nathie

    Pin It

    38 commentaires
  • Noël Féérique

    atelier 19 de Maridan pour participer cliquer ici

    mots à placer dans un texte de votre création: 
    Fabrique, importe, droite, instantanés, comiques, moment, changements, duel, avenir, support.

     

    Noël Féérique

     

    La fabrique de jouets doit continuer à tourner toute l’année peu importe la saison.

     En hiver c’est la ligne droite, les appareils photo instantanés dans leurs boites.

    Le moment venu, de jolies poupées automates sur leurs supports sont installées dans les vitrines des beaux magasins.

    Des elfes comiques font leurs apparitions près du fauteuil où le père noël se fait prendre en photo.

    Et dans les beaux quartiers, des changements sont visibles :  chaque maison s’illumine d’une féerie de lumière, le duel des décorations de Noël est commencé. Qui peut dire à l’avenir quel sera le vainqueur ?  

    Tout est prêt : Vive Noël….

     

    14/11/2018 Nathie

    Pin It

    25 commentaires
  •  

    atelier de Maridan ===>>> ici

     

    les dix mots à placer dans un texte de votre choix :

    Tendance, soupir, amusement, choisir, vouloir, emploi, bibliothèque, tableau, aventure, peinture

     

     

    un avenir tout tracé

     

    Un avenir tout tracé

     

    Cette petite robe est très tendance pensa Marion avec un léger soupir.

    En la regardant dans le miroir on aurait voir son amusement pour choisir sa tenue de soirée.

    Sans le vouloir elle se pavanait tel un mannequin professionnel et se dit qu’elle pourrait en faire son futur emploi.

    Mais pour l’instant il lui fallait être patiente et trainer encore dans la bibliothèque de la fac.

    En noircissant le tableau, se dit elle je ne pourrais pas me jeter dans l’aventure avant des lustres..

    et puis non, dit-elle,  mon amour pour la peinture est trop fort.. Je finirai sans doute professeur d’art.

     

    5/10/2018 Nathie

     

    Pin It

    31 commentaires
  • pou participer cliquez ==>>> Atelier d'écriture de Maridan n°17
    Sujet : liste de mots :
    obéir, bons vents, entières, prêtres, forges, connaissez-vous, pied, pourquoi, main, bouche
    difficultés au choix :
    1) Les mots ne seront ni accordés, ni conjugués.
    2) On utilisera les mots dans l'ordre donné.
    3) chaque mot sera utilisé dans une phrase différente.

    J’ai choisi de respecter toutes les difficultés…

    Le destin de Pierre…

     

    Le destin de Pierre

     


    Sans famille, Pierre avait vécu dans un orphelinat. Dès l’enfance il avait appris à obéïr bien sagement sans broncher. Puis à ses 18 ans ils l’avaient laissé partir lui souhaitant bons vents.
    Il avait passé des journées entières à les haïr pour tout ce qu’il avait enduré. Mais finalement avait trouvé un emploi dans la région.
    Puis un jour alors qu’il passait près de la gare, il rencontra des prêtes qui se rendaient dans un séminaire.
    Il leur parla de ses ambitions : quitter les forges du Nord où il gagnait un faible salaire.
    - Jeune homme connaissez-vous Bordeaux ? demanda l’un deux.
    Non, je ne suis jamais allé nulle part qu’à pied c’est-à-dire pas bien loin. Pourquoi cette question ?
    - hé bien nous recherchons du personnel pour les vendanges. Du travail soigné : ramasser à la main le raisin pour en faire un bon vin. Ça vous changera la vie. N’hésitez pas accompagnez nous.
    Il resta bouche bée. Enfin quelqu’un lui venait en aide. Il abandonna tout sur le champ et pris le train avec eux.

    Nathie 23/09/18

     

     

    Pin It

    21 commentaires
  •  Atelier 16 de Maridan pour participer : ===>>> ici

     

    Partir

    Mots à caser dans l'histoire : jours, traîner, répondre, mouvement, quitter, reflux, immenses, humains, leurre, méduse

     

    Encore quelques jours à traîner mes basquets dans ce taudis et je pourrais enfin quitter ce lieu pour commencer une nouvelle vie se disait il..

    Au travers de ses immenses yeux bleus on  pouvait voir toute la misère du monde pourtant il n’était pas triste. Il se voyait déjà à regarder le flux et reflux des marrées et le mouvement des vagues le bercerait le soir.

    Finalement il se félicitait d’avoir su répondre à cette annonce lue le journal, lui qui ne lisait pas la presse en général.

    Les humains sont avides de faits divers morbides tel un banc de méduses prêt à se jeter sur la moindre information et lui se refusait d’être comme tout le monde.

    Alors même si cette nouvelle vie qui l’attendait était un leurre il se devait de la vivre.

    Il continua de remplir ses cartons. …

    Pin It

    39 commentaires
  • Atelier 15 de Maridan

    ↓ pour participer clic : ↓

    un extrait d'éternité

     

    Astuces vitesse équilibre durable confort booster différent permettre extrait forcément.
    Ecrire un texte avec pour thème
    la santé, avec ces mots.

     

     

     

    un extrait d'éternité

     

    Si la  vie défile à toute vitesse on sait que personne n’est éternel. Chacun rêve forcément d’évoluer dans le confort d’une vie saine et durable  mais le sort s’acharne sur certains. Des destins différents vont alors se jouer. Afin de lui permettre de conserver un équilibre de vie, la personne malade trouvera des astuces pour se booster et être plus forte. Alors chaque jour gagné sera perçu comme un extrait d’éternité.

    Nathie 11/07/18Λ

    Pin It

    28 commentaires
  • ==>> clique pour participer marion

    ATelier 14 de Maridan

    phrase à inclure dans le texte : "Exige beaucoup de toi même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d'ennuis te seront épargnés." 

    mots à placer dans l'histoire : Sandalettes, illusion, convenu, atomique, devenir, fonctionner, subjuguer, écœurante, bibliothèque, artisanat.

    marion

     

    En attachant ses sandalettes Marion eu l’illusion que quelqu’un la dévisageait au travers du miroir.. Il était convenu avec ses parents qu’elle ne devait parler à personne.

     Cette bombe atomique de 18 ans pensait bien devenir mannequin professionnel dans peu de temps. "Exige beaucoup de toi même et attends peu des autres. Ainsi beaucoup d'ennuis te seront épargnés." se répétait-elle à voix basse et ça va fonctionner

    En regardant mieux elle vit le garçon la dévisager et fût elle-même subjuguée par sa jeunesse 12 peut  être 13 ans.

    Elle s’en voulu d’avoir des idées presque écœurantes.. il aurait pu être son frère tellement il lui ressemblait : blond, les yeux bleus, les trais fins...

    Plus tard à la bibliothèque elle faisait les cents pas avec ses nouvelles chaussures  en préparant cet exposé sur l'artisanat du moyen age qui ne l'intéressait guère et repensa à cet inconnu. J’aurai du lui parler se dit-elle. Mais au lieu de ça elle avait payé les chaussures et quitté la boutique sans se retourner. Peut être un acte manqué. 

    21/06/18 nathie

    Pin It

    21 commentaires
  • pour participer clique ==>>>Une maison à rénover

     

    Atelier N° 13 - 2018
    Par M-Gyres dans L'Atelier d'écriture le 17 Juin 2018 

     

    2ème sujet : ronde de mots en logorallye    soutenir, étonner, armé, lent, poursuite, derrière, mansardes, spectre, question, instruction

     

    Une maison à rénover

    Ca y est ils l'ont  trouvé leur maison à rénover..  Du boulot il y en a.

    Afin de soutenir sans s'étonner un béton armé ils opteront pour un séchage lent.

    Pour La poursuite des travaux ils s'occuperont des chambres de derrière sous mansardes.

    Le spectre de l'ancien propriétaire de la demeure semblera apparaitre dans les coins sombres de l'habitat et ils se poseront la question de savoir s'ils ont eu raison d'acheter cette maison mais l'instruction qui  leur  aura été donné  leur donnera le bon sens de ne pas croire à des fantômes et ils ferons de cet endroit leur lieu de vie.

    nathie 17/06/2018

     

    Pin It

    26 commentaires
  • Par M-Gyres dans L'Atelier d'écriture l

    Ronde de mots : dernière - bruit - châle - bêtises - crocheter - migrateur - père - tambouille - capitaine - relative.

     

     

     

    A l'automne de la Vie

     

    Bien installée dans son fauteuil, châle sur les épaules, la vielle dame s’acharnait avec ses aiguilles à crocheter un napperon.

    C’est la dernière fois que j’entame un ouvrage comme celui-ci se dit elle, mes yeux ne me le permettent plus.  il faut se faire raison insista t elle, le temps des bêtises est derrière moi..

    Ah je me souviens pourtant si bien des heures passées avec mon mari ,  mon capitaine au grand cœur comme j’aimais le surnommer....  Une larme coulait sur sa joue,  d’un revers de manche elle l’effaça..  puis elle porta son regard sur la fenetre près d’elle. Au loin les oiseaux  migrateurs semblaient se préparer pour leur voyage.. Le bruit de leurs ailes résonnait comme on aurait sonné la fin de l’automne.

    Déjà l’hiver qui approche,  dit -elle avec une relative lassitude dans la voix..

    Sur le bord de la fenêtre un gros chat  en père tranquille s’étirait de tout son long... Bon c’est pas tout ça mais

    Il est temps pour moi  d’aller à la cuisine. Elle se leva et  alluma le gaz et  commença à préparer la tambouille..

    Puis mis la table ..deux assiettes par habitude..  

     

     

    03/04/2018 Nathie

    Pin It

    28 commentaires
  •  

    défi de Maridan n°6

    Coquelicots , livre, statue, evenements, inquietude, veracité,

    Sauvagerie, éperdue, mur, estampes

     

    journée du patricmoine

     

    En ce jour de journée du patrimoine, le musée de a petite ville était plein à craquer. D’ordinaire ce  lieux si calme était en proie à une bousculade inhabituelle les gens faisaient preuve d’une sauvagerie inattendue pour passer les uns avant les autres.

    On pouvait lire sur le visage de Louis , le surveillant, une grande inquiétude. Pour faire face à ce genre d’évènements, la commune avec mis en place une  véritable armada de personnel chargée de diriger les visiteurs, leur offrant un petit livre de bienvenue sur lequel on pouvait voir une photo ‘’champs de coquelicots à Argenteuil’’ célèbre œuvre de Monnet..

    Sur le  mur du hall d’entrée se trouvait un grand panneau avec différentes flèches indiquant les directions à prendre pour voir telle ou telle statue  ou estampes Japonaise mise à disposition du public pour l’occasion.  

    Un peu plus loin,  des appareils audio phoniques avaient été alloués pour que le visiteur éperdue d’histoire puisse s’abreuver de récits dont la véracité avait été vérifiée. Tout était donc réunit pour que cette journée soit  inoubliable pour tout le monde…même pour louis !

     

    22/03/2018   nathie

    Pin It

    16 commentaires
  • pour participer ===>  défi de Maridan 

     

    placer les mots suivants dans un texte.. 

    différence - sourcils - calme - agile - humain - frapper - délivrer - débuter - allumer -imagination.

    Question d'éducation

     

    Eduquer un enfant , c’est lui permettre de débuter sa vie sur de bonnes bases,  d'allumer son  envie de vivre  et de développer son imagination.

     C’est aussi  accroitre  son coté humain, en lui apprenant à rester calme et lui permettre de délivrer  ses angoisses aussi facilement que de frapper dans ses mains pour applaudir. 

    Et c'est sans fronçer les   sourcils,   qu'il cceptera les coups durs qui seront mis  sur ton chemin tout au long de sa vie.

    Agile comme un petit écureuil sur sa branche, il aura appris à ne pas avoir le vertige et saura d’instinct  que ses différences peuvent être des atouts pour vivre pleinement son histoire.

    Alors il se rendra peut être compte que  l'éducation qu'il aura reçu aura pu  influencer son avenir 

     

     

    nathie 17/02/2018


    29 commentaires
  •  

    mots à caser 

    Proportionorigine, moyen, atteindre, entourage, tentative, professionnelle, vivre, personne , fondamentale,

     

    mon texte : 

    Les fondations d’une vie enviable..

     

    Toutes proportions gardées, on n’espère toujours atteindre le but que l’on s’est fixé dans la vie.

     Une personne de classe moyenne se contentera d’un niveau de vie qu’il jugera correct. Un chef d’entreprise, lui,  fera en sorte de vivre dans un cadre à la mesure de ses ambitions.

    L’entourage d’un individu peut lui permettre de gagner en confiance au long de ses tentatives de progression dans la vie professionnelle  alors qu’il ne pourra que se fier à lui-même pour réussir sa vie sociale.

    Mais une chose fondamentale  à ne pas oublier c’est que quelque soit son origine, chacun aura besoin d’avoir confiance en lui-même pour accorder sa confiance aux autres.

    et quelques soit les moyens que l'on se donne , l'on sait que confiance et réussite sont souvent les fondations d’une vie enviable..

     

    Nathie 11/01/18


    44 commentaires
  • Atelier 19 de Maridan

     

    Mots à Placer 

    Fleur, toujours, bien-aimé(e), sable, allée, ennui, enthousiasme, facilité, devoir, aventure

     

     

    Depuis quelques années on peut dire que les programmes TV sont d’un ennui incomparable…

    Finies les grandes séries d’aventures qui nous menaient sur des plages de sable fin..

    Quand j’étais plus jeune on aimait regarder des documentaires animaliers tournés dans des forêts tropicales remplies de fleurs magnifiques..je me souviens aussi des chasses au trésor c’était exaltant..

    Lili et moi on a trouvé la solution de facilité .. regarder des séries.

     Comme toujours on se cale avec enthousiasme dans le canapé pour regarder « plus belle la vie » on se fait un devoir de deviner la suite de l’histoire à la première note du générique de fin.

    C’est consternant de voir avec quelle facilité on trouve ce qu’il va arriver..  à croire que tous les couples sont destinés à rompre dans ce feuilleton français. Que les vraies intrigues s’en sont allée du petit écran. Et l'on se demande s’il ne faut pas prier pour l’être bien-aimé de notre actrice favorite reste  fidèle pour une fois…

     

    Et vous des séries que vous suivez ?

    Nathie 11/10/17

    Pin It

    37 commentaires
  • Atelier 18 de Maridan. Pour jouer clique sur l'image ↓

    L'Almanach du facteur

     

     

    mots à placer dans l'histoire :

    Camembert , campagne, radiateur, vache, chat, couverture, lait, actualités, magazine, suppression, assemblée, critiques

     

    L'Almanach du facteur

     

    Chaque fin d’année, en France , le facteur nous propose son  fameux calendrier qui viendra orner le mur au-dessus du radiateur de la cuisine.

    Ne reste que l’embarras du choix pour la photo. Il y a ceux qui prendront le mignon petit chat, d’autres choisiront un paysage de campagne avec de jolies vaches.

    D’autres encore préféreront l’image d’un joli pot à lait à l’ancienne en cuivre.

    Rien n’est laissé au hasard  pour faire joli. On pourra l’accrocher  au-dessus  de la cloche à fromages où l’on a posé un beau camembert.

     Ceux qui ont la critique facile n’auront pas besoin d’une grande assemblée ni d’article à paraître dans un magazine  pour dire que ces images ne sont plus d’actualité et qu’il serait judicieux d’envisager la suppression pure et simple de ces calendriers..

    D’autres au contraire verraient bien le sujet en  couverture de la gazette locale.. « Calendriers d’antan ou d’aujourd’hui toujours nécessaire ?… ou pas ?  qu’en pensez vous ?  

    Nathie 23/10/2018

     

    Pin It

    40 commentaires
  • Atelier 19

    pour jouer avec Maridan clique sur l'image ↓

    l’avion de papier

     

    mots imposés : 

    amour, toujours, tendresse, richesse, beauté, volonté, espoir, grimoire, enchante, invente

    Ce sont des histoires

     

    On en invente des histoires  depuis la nuit des temps. On a même trouvé des fables dans des vieux grimoires cachés dans les oubliettes de châteaux.

    Il y a toujours  une princesse d’une grande beauté enfermée dans sa tour qui vit dans l’espoir de voir son  amour  le prince charmant la délivrer.

    Ou bien encore des récits de contes de fées qui enchantent les petits avant le dodo du soir.

    Dans des livres plus récents ,mais remplis de tendresse,  on nous raconte des histoires  vraies , véritables leçons de vie où la volonté de personnes est leur vrai richesse  et leur permet d’être l’égal de n’importe qui..

    Toutes ses histoires resteront après que leurs auteurs aient disparus et feront en sorte que l’on se souviennent d’eux jusqu’à la nuit des temps…

     

    30/09/17 Nathie

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    20 commentaires
  •  

     Pour jouer avec Maridan clique sur l'image ↓

    l’avion de papier

    InviterattendrefripouillephotoarbrepiedsargentCityjeuplaindre

     

     

    Bienvenue dans la City

    ‘’Bienvenue dans la City’’ s’affichait sur l’écran de l’ordinateur portable de Xavier

    Arrf j’ai failli attendre pensa t il visiblement énervé. Il n’était pas du genre à se plaindre d’habitude mais ce jour là son jeu était long à télécharger.

    Il s’agissait d’une application toute nouvelle  qui faisait le buzz et à laquelle il avait été convié.

    C’était un jeu gratuit, bien sûr il s’interdisait de jouer de l’argent. Un jeu à caractère écologique où chaque jour pour progresser il devait planter des arbres ‘dans une ville. Chaque pied panté devait le faire progresser .

     Il était vite devenu addict de ce nouveau passe temps et pour passer au niveau supérieur il avait du inviter tous ses amis à jouer avec lui.  Il se faisait une joie de voir de jour en jour sa photo de profil dépasser ses concurrents.. ‘’ ah ma fripouille je serai le premier bientôt..foi de xavier

     

     

    Pin It

    30 commentaires
  •  Pour jouer avec Maridan clique sur l'image ↓

    l’avion de papier

    l’avion de papier

    voler - comprendre - s'amuser - avion - grande roue - jardin - ski - chat - pierre - tableau


    Pierre
    est un  petit garçon  de 9 ans très intelligent. Alors que d’autres enfants passent leurs temps à s’amuser dans le jardin , lui, aime comprendre le fonctionnement des choses. Il s’invente des histoires dans lesquelles il est un grand savant. Sous le regard intéressé de son chat  il lance  un petit avion en papier   et compte à voix haute :   trois. Quatre,  

    "tu vois Arthur il ne faut que quatre secondes à cet avion pour tomber à terre". Il prend alors une  craie et écrit sur un tableau  le chiffre 4. "Je me demande combien de temps il volerait si je le jetais de la grande roue de la fête foraine". "ça c’est une idée" s‘exclama t il .. je vais demander à papa d’y aller.

    Puis  il s’assis sur le bord de son lit arrêté dans son élan…

    Pierre ? as-tu terminé de rassembler tes affaires ? disait une voix qui se rapprochait

    C’était sa mère qui se dirigeait vers sa chambre.. dois je te rappeler que nous partons pour la station de ski dans une demie heure. Allez cesse de rever

    Alors le petit garçon pris l’avion de papier et le glissa dans la valise ouverte et dis oui oui maman je suis prêt .

    20/09/17

    Nathie

     

    Pin It

    41 commentaires
  • Atelier 16  de Maridan  pour jouer cliquez sur l'image ci dessous : ↓

    Mon père cet inconnu

     

    mots imposés  : père - intéresser - mains - arrêter - incognito -miniature - brusquement - époque - triomphe imagination

     

     

    Mon père cet inconnu 

     

    Mon père c’est dans mon imagination qu’il existait.

    Il a vécu incognito loin de nous et a disparu brusquement et seul.

    Dans mon souvenir , ,je  ne l’ai vu qu’une seule fois, l’année de mes 9 ou 10 ans.

    A lépoque je me souviens avoir eu très peur qu’il ne change nos vies. Pourtant je n’ai jamais pu arrêter de penser que je serai sans doute différente si j’avais eu sa présence. Qu’il aurait pu me tenir les mains quand j’aurai eu besoin de lui et que j’aurai été fière sans doute de partager mes réussites  et les triomphes que j’ai remporté à tous niveaux de ma vie.

    Mais la vie ne la pas voulue. J’ai grandie souvent seule un peu perdue. Un papa une maman une base essentielle dont j’ai dû  me passer.. 

    Pour cela j’ai trop souvent imaginé que mes frères et moi n’étions pas assez biens pour l’intéresser.

    Et à ce jour je n’ai de lui qu’une  seule photo miniature  de lui ...  ma mère à ses côtés en robe de mariée…

     

    06/09/17 Nathie

    Pin It

    40 commentaires
  • challenge de Maridan pour participer clique ► pour participer clique

     

    avec les mots  

    Chaleur,été mariage,amour amitié, devoir responsabilité, avenir espoir univers

     

    d'amour ou d'amitié

     

    Ils étaient unis d’amitié depuis l’enfance. D’hiver en été ils étaient inséparables. En grandissant il l’avait imaginé à son bras. Mais à mesure que ses sentiments devenaient de l’amour. Il s’était fait un devoir de les luic acher refoulant son espoir d’un avenir avec elle par peur d’être rejeté.

    Elle était pourtant son univers, mais il se contentait de la savoir heureuse et refusait de prendre la responsabilité de tout lui dire..

    Lorsqu’un soir de fortes chaleurs, ils allèrent se baigner  dans le lac proche du village. A la faveur de jeux et de courses poursuites, ils  tombèrent l’un sur l’autre… et ce fût l’instant de leur premier baiser.  

    Et elle se dévoila…

    De son coté, elle aussi nourrissait l’espoir de voir le Jour où elle pourrait lui révèler son secret de petite fille : devenir sa femme et voir son meilleur ami la demander en mariage..

     24/08/17 Nathie

     

    Pin It

    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique