• Liste 19

    1 arpenter -  2 vindicatif - 3 plaire - 4 tapis - 5 ancillaire - 6 pêche - 7 robuste -8 courir - 9 lait - 10 vasque - 11 coulis - 12 sens

    et le 13 ème pour le thème : photographier

     

    Pensée d'un photographe

     

    Pensées d’un photographe

    Je me souviens d’un temps où j’étais un robuste jeune homme. Je passais le plus clair de mon temps à courir l’appareil à la main.

    J’arpentais les rues des capitales du monde à la recherche du cliché qui allait faire de moi le photographe à la mode.

    J’ai croisé mes plus beaux modèles, des filles à la peau blanche comme le lait douces comme des pêches. Et mes amours ancillaires m’ont amenées à développer un sens érotique inné que j’ai su exploiter. Rien ne m'arrêtait pour mieux plaire

    J’ai fait des portraits d’elles sur des tapis de soie, devant des cheminées ou dans des salles de bains aux vasques de marbres roses.

    Je me souviens d’une photo pour un magasine où ma dulcinée du moment mangeait une glace recouverte d’un coulis de fraise que nous avions partagé.

    Ah oui... je me souviens aussi que ce cliché avait rendu vindicatif mon chef de publication de l’époque. Il n’était pas dupe et se doutait bien des relations que j’entretenais avec ces femmes et de quelle manière je dérobais leurs plus beaux sourires.


    Il ne me reste aujourd’hui  que ces clichés d’un autre temps et les sourires des belles que j’ai photographié.

    Nathie 15/08/19

    Pin It

    68 commentaires
  • Liste 1

    1 cavalcade - 2 touche  3 hiver - 4 lanière  5 sempiternel -  6 écorce - 7 échelle -  8 frite - 9 anaphore -  10 chêne - 11 passoire - 12 verre

    et le treizième pour le thème : blanc

    pour participer envoyez vos textes à cette adresse

     treizaladouzaine@gmail.com

    La cavalcade.

     

     

    La Cavalcade De Herve

     

    Lorsque l’hiver touche à sa fin, c’est l’anaphore des sempiternels carnavals.

    Enfin ils sont de retour !  Avec la fameuse cavalcade,  ce sont les chevaux qui tirent les chars. On les a harnachés de robes de couleurs maintenues par des lanières dorées.

    Sur le char de tête,  se dresse un majestueux chêne  dont l’écorce parait si vraie que le spectateur n’a qu’une envie : la toucher. Une échelle est posée sur son  tronc pour permettre au roi du carnaval chapeauté d’une passoire en guise de couronne, d’accéder au trône de verre.   

    Et partout c’est la fête, les baraques à frites sont en ébullition et les chopes de bières se boivent comme du petit lait. On oublie le blanc de la neige et des gelées des mois passés, tout n’est plus que couleurs et gaieté et les confettis tapissent les rues des villages.

     

     

    03/08/19 Nathie13or 

    Pin It

    23 commentaires
  • 13 à la douzaine Liste 18..

    Les motsplanche, réussite, croiser, mine, hyalin, rabattre, phare, ilote, bouquet, perfide, circonvenir, cloche, avec pour thème "" Festival ""

    Envoyez le texte ici   treizaladouzaine@gmail.com

     

     

    Un festival inoubliable

     

    un festival inoubliable

     

    Le festival avait lieu chaque année près du grand phare de la falaise.

     On pouvait y croiser toutes sortes de gens. Un riche entrepreneur venu étaler sa réussite sociale, était  accompagné de son serviteur, une sorte d’ilote à la mine triste, qui semblait sorti d’un autre âge . 

    Mais surtout de simples vacanciers venus assister aux réjouissances. Un feu d’artifice et son fameux bouquet final viendrait clore l'évènement pour le bonheur des petits et des grands. 

    Ah vraiment cette fête n’avait pas besoin qu’on parle d’elle pour rabattre les foules et circonvenir la population locale. Mieux que ça, elle n’avait rien de perfide. Chacun savait qu’il y aurait de la bonne musique et  des spécialités du terroir. De grosses miches de pain posées sur de belles planches de bois, du fromage sous des cloches de verres à la transparence hyaline, et des spécialités locales gourmandes. Rien n’était laissé au hasard pour que l’on s’en souvienne et que l’on y revienne.

     

    Pin It

    18 commentaires
  • Atelier Chez Assoula : « La peur en humour ou horreur »

    1° - les mots dans un texte ou poème  Peur, frissons, couteau, sang, hurler, macabre, vie, film.

    2° -  la phrase dans 1 texte : « Ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard »

     

    et si on se faisait peur...

     

    A Halloween on s’amuse à se faire peur  en se déguisant en sorcière

    ou en monstre maculés de sang. On voit déambuler dans les rues des morts vivants avec des couteaux plantés dans la tête . Chacun s’affaire pour le grand frisson  et  partout des visions macabres inspirées des plus grands films d’horreur.

    Tout le monde trouve ça normal  de voir ces squelettes pendus par ci par là qui semblent prendre vie le 31 octobre . Et pour couronner le tout on entends un peu partout des gens hurler de peur..

    Ah vraiment Haloween réveille ces choses au fond de nous qui  nous font veiller tard..

    Pin It

    32 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique